Lyrics

Lyrics: MAPESS – SALASS #1

SALASS #1 Lyrics

MAPESS
MAPESS

SALASS #1 Lyrics

By MAPESS

[Paroles de “SALASS #1”]

Première partie
J’suis plus Lee que Gaara (hein), gare à toi on peut prendre tes carats (pow)
Chez nous y a pas d’Passat, j’reconnais le Skoda garé (eh eh)
J’parle beaucoup de terrains, c’que j’vis, j’suis obligé d’le narrer (hein)
Si tu vis un cauchemar, t’enlèves pas la vie avec Tokarev (nan)
Ils traînent dans les gares et leurs p’tites sœurs elle font l’grand écart (sale)
On veut manger tout l’gâteau, j’suis pas venu quе pour prendre une part (jamais)
Chacun son histoirе, on n’envie personne à part (ouais)
Les gens qui sont pilleux, qui ratrappent les ière-pri le soir
J’suis au dépôt avec des mecs de Melun, Dama (pow), ils sont tous tombés sa mère (pow)
La plupart c’est pour du stup’ ou du recel, y en a un pour une séquestration (pow)
J’me fais juger, ils ont dû appeler chez la daronne, j’me retrouve devant ma mère (ouais)
Ça sent l’roussi, on est deux du même quartier, putain, immédiate comparution (woosh)
Y a pas qu’les keufs qui veulent que l’trafic s’arrête (pow), y a des jaloux qui veulent prendre notre salaire (eh)
T’insultes les meufs sans raison t’es un salaud (hein), pourtant c’est la tienne qui a les fesses à l’air (pow)
Tu m’check, mais dans mon dos tu m’as sali (hein), bombarde sur la file de gauche comme Mo Salah
On veut des sous, obligé d’faire du salass, éteins la lumière, c’est l’pétard qui s’allume (bang bang)
On lève les mains que pour prier, ils lèvent les mains que devant les armes (ha)
Arrêtez d’mentir, le meilleur ami de l’homme c’est son arme (psh)
J’suis plutôt revendicateur, c’est la seule chose qui me rapproche d’la femme (ah ouais)
Mais sinon moi j’les évite, elles sont bonnes qu’à nous rapprocher des flammes (piw)

Deuxième partie
En vrai, les rappeurs, on parle d’la même chose (vrai), on raconte pas d’la même manière
Les choses, toi, tu les dis bizarrement, rien qu’à t’entendre j’savais qu’tu parlais d’la vie des autres (pow)
Igo, viens vérifier de mon côté (ouais), nous, on raconte pas de bobards (jamais), j’aurai même pas pu cliper au tier-quar
On est dans l’vif du sujet gros (ouais), transac’ j’suis avec le ‘sin gros (ouais)
Le litron, il a déterré du sol, j’crois qu’la frappe elle vient des ténèbres gros
Ça s’dit “frère”, ouais ça s’dit “kho” (hein), ça laisse l’frérot avoir les crocs (ha)
Ils veulent pas libérer Posso, ils ont repris 9-3 ouais c’en est trop (pow)
L’OPJ c’est qu’j’vais récidiver, je vois qu’elle pose sur la ligne d’arrivée
Dans l’cas c’est un très bon tarif, on m’appelle, y a mon gava aux arrivants (allô)
Les ient-cli sont contaminés, rentre dans l’bâtiment, putain, c’est miné
Viens pécho poto même si t’es mineur, les boloss n’ont pas fini leur séminaire (woosh)
J’ai des trucs pas très sains dans ma commode, mon comportement, il est pas commode (nan !)
Les manettes, faut pas les tenir, faut les commander, être un bandit c’est devenu à la mode
Le client, j’le balade et j’le baratine, j’peux tout lui vendre, il est tellement fidèle (ouais)
Il la prend même quand la barette est fine, j’veux pas devenir un modèle
J’arrive en noir comme Wesley Snipes, on dirait que j’m’apprête à faire un braquo (pow)
Y a que des condamnés dans la pièce, j’en place une pour tous ceux derrière les barreaux (pow)
Chez nous on n’attend pas la cinquantaine, tu t’fais fumer pour des histoires d’avant
Toi qui pensais qu’ta vie était devenue saine, la rue une ex qui veut pas aller d’l’avant
Elles veulent des bites dans l’anus, j’suis parano comme lelanister (ha)
Affaire classée, mais j’change de puce (ouais), j’ai ma Lyca et ma SFR
Pour faire deux il faut un, soit pas très gourmand, la patience est d’or hein
Le soir j’rêve du butin d’Betancourt, mais pour l’instant j’suis bloqué dehors sa grand-mère (oh)
Sa grand-mère, pour l’instant j’suis posé vers le corner (oh)
Eux, j’les connais, ils font la rue, en vrai c’est des commères (hein)
Niquez vos mères, j’ai déjà rêvé que j’baisais sa mère (oh) (ha)
Niquez vos mères, j’ai déjà rêvé que j’baisais sa mère (hahaha)

Related Articles

Back to top button